A- A A+
mardi 19 novembre 2019

logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Colloque Jean Nicollet et les explorateurs de l'Amérique du Nord, Samedi 2 novembre 2019 à l'Université Laval, Québec

Exposition Louis Hébert et Marie Rollet présentée à la Faculté de pharmacie de l'Université de Lille, jusqu'à l'automne 2019

memoires vives

Une base de données sur les compagnies
franches de la Marine
Un complément indispensable au Répertoire des soldats des troupes de terre

 

 

par Gilles Durand

 

L’auteur de la base de données présentant son projet le 20 janvier 2010
De g. à d. Rénald Lessard et Jacques Olivier,
directeur de la revue L’Ancêtre
Crédit : CFQLMC – Gilles Durand

Une base de données sur les compagnies franches de la Marine

La Société de généalogie de Québec commémore le 250e anniversaire de la bataille de Sainte-Foy, survenue en avril 1760, en faisant connaître les soldats des troupes relevant du ministère de la Marine qui ont combattu avec les troupes de Terre au cours de la décennie 1750 – les troupes de Terre sont présentes en Nouvelle-France uniquement entre 1755 et 1760. Pour l’occasion, la Société met en ligne gratuitement sur son site Web une base de données renfermant 5 773 inscriptions de noms de soldats et d’officiers accompagnés d’information sur leur parcours civil et militaire – les données pour l’île Royale seront intégrées dans les prochains mois. Préparée par Rénald Lessard, coordonnateur des services au public au Centre de Québec de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, la base puise aux mêmes sources que le répertoire des troupes de Terre, à l’exception des contrôles militaires dont elle pallie l’absence par les listes d’embarquement sur les navires et par les rôles de recrues et de soldats – pour chacune des entrées, le titre des documents d’où les éléments d’information sont tirés et la série à laquelle ils appartiennent sont indiqués. La base de données constitue une excellente contribution à la relation franco-québécoise. Les soldats des troupes de la Marine n’ont pas fait seulement que passer en terre d’Amérique, 597 se sont mariés et un certain nombre s’y sont établis. Québécois et Français ont la possibilité de connaître ceux de leurs ancêtres qui sont venus en Amérique lors de la guerre de Sept Ans pour y demeurer temporairement ou en permanence. La base ne peut constituer meilleur complément au Répertoire des soldats des troupes de Terre en Nouvelle-France.

 

Un mot de rappel sur le Répertoire des soldats des troupes de Terre en Nouvelle-France

Dans le cadre des événements commémoratifs de la guerre de Sept Ans, la Société généalogique canadienne-française publie en 2009 le Répertoire des soldats des troupes de Terre relevant du ministère de la Défense français, venus appuyer les troupes de la Marine au Canada et à l’île Royale entre 1755 et 1760. Préparé par une équipe dont Marcel Fournier assume la direction, le répertoire comprend 7 450 inscriptions de noms de soldats et d’officiers accompagnés d’éléments retraçant leur parcours civil et militaire – jusqu’à leur décès. Il renferme aussi une mise en contexte des affrontements. Il contient également, pour l’ensemble des données du dictionnaire, la description des grandes séries de documents du Régime français, conservées de part et d’autre de l’Atlantique, d’où elles ont été tirées, tout particulièrement les contrôles des soldats. La publication présente un grand intérêt pour l’aventure commune que Français et Québécois ont partagé. Les Québécois dont un des ancêtres est militaire, peuvent le retracer parmi les 605 soldats qui se sont mariés et établis au pays. Les Français de leur côté peuvent connaître leurs ancêtres qui ont tenté l’aventure en Amérique. Disponible pour le moment sur support papier, le répertoire sera accessible en ligne sous forme de base de données, dans un avenir rapproché, à la Maison de la découverte des plaines d’Abraham.

champlain vague