Accueil Bulletin Mémoires vives Dernière parution Trente ans des chantiers-écoles en archéologie à l'Université Laval
Mémoires Vives
 

ImprimerEnvoyer à un ami

Bulletin n° 35, décembre 2012

 

 Trente ans des chantiers-écoles en archéologie
à l'Université Laval

 

Par Olivier Roy
Étudiant à la maîtrise en archéologie historique
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


De g. à d. : William Moss, Marcel Moussette, Michel Fortin, Allison Bain, Bernard Garnier, Jean-Jacques Adjizian, Claude Dubé et Réginald Auger.

De g. à d. : William Moss, Marcel Moussette, Michel Fortin, Allison Bain, Bernard Garnier, Jean-Jacques Adjizian, Claude Dubé et Réginald Auger.
Crédit photo : Célia Forget

Le dimanche 26 août 2012, avaient lieu des retrouvailles organisées afin de souligner les 30 ans des chantiers-écoles en archéologie de l'Université Laval. Cet événement, organisé à l'occasion du Mois de l'archéologie, a eu lieu sur le site de l'îlot des Palais, à Québec. Le lieu était tout à fait désigné, puisqu'il a accueilli pas moins de 22 cohortes d'étudiants en archéologie des 30 dernières années.

Un projet ambitieux
L'idée d'implanter un chantier de formation pratique en archéologie est née d'un besoin d'offrir une formation de qualité aux étudiants en archéologie, et ce, dans leur propre aire culturelle. En effet, il était auparavant possible de recevoir une formation pratique en archéologie, principalement en archéologie classique, mais celle-ci se déroulait à l'étranger.

Avec l'aide de l'archéologue Michel Gaumont, les professeurs Marcel Moussette et Michel Fortin ont mis sur pied le nouveau chantier-école en archéologie de l'Université Laval en arrêtant leur choix sur le site du palais de l'Intendant. Les fouilles débutèrent en 1982 et, 30 ans plus tard, le site n'a pas encore fini de nous révéler toute sa richesse. Cependant, neuf ans après son inauguration, le chantier-école s'est déplacé vers d'autres sites d'importance de la ville de Québec, dont l'îlot Hunt, à l'emplacement de l'actuelle auberge Saint-Antoine, de 1991 à 1995, et sur le domaine Maizerets, de 1996 à 1999.

Si la décennie 2000 devait marquer le retour du chantier-école sur le site de l'îlot des Palais, il s'est également opéré, à la même époque, une diversification des sites utilisés pour la formation. Ainsi, des fouilles préhistoriques se sont déroulées à Lac-Saint-Charles entre 2007 et 2009, et à Saint-Augustin-de-Desmaures en 2010 et 2011. De plus, des fouilles en archéologie historique ont été menées à La Prairie de 2000 à 2003, au manoir Mauvide-Genest en 2003, et, depuis 2009, au fort Saint-Jean à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Une journée sous le signe des réjouissances
Le jour des retrouvailles, une centaine de personnes, étudiants, professeurs, archéologues et membres de leurs familles se sont rassemblés pour participer aux célébrations. Pour l'occasion, les voûtes du deuxième palais de l'Întendant ont été réaménagées afin d'accueillir les anciennes cohortes d'étudiants. Une galerie de photographies issues des 45 différents stages a été réalisée, au grand plaisir des participants qui ont ainsi pu s'amuser à identifier leurs anciens collègues et amis. Une exposition mettant en vedette différents artefacts mis au jour au cours des campagnes de fouille a aussi été présentée aux archéologues et aux gens du public. Ceux-ci avaient d'ailleurs été conviés, également dans le cadre du Mois de l'archéologie, à participer à deux visites du quartier du palais au cours de l'avant-midi. Dans le but d'égayer la foule de gens rassemblés, trois comédiens incarnant des soldats d'époque ont arpenté le site en racontant leur histoire, le point culminant ayant été une démonstration de tir avec des reproductions d'armes anciennes.

L'activité a été organisée en partenariat avec la Ville de Québec et le Centre d'interprétation de la vie urbaine de Québec, qui a organisé pour l'occasion un géo-rallye archéologique dont l'itinéraire amenait également les visiteurs sur le site du palais de l'Intendant.

Des invités de marque
C'est devant une foule attentive que se sont prononcés différents invités venus témoigner de la réussite des chantiers-écoles en archéologie de l'Université Laval. Parmi ceux-ci, notons la présence de M. Marcel Moussette, professeur d'archéologie et cofondateur des chantiers-écoles, M. Michel Fortin, directeur du Département d'histoire de l'Université Laval et cofondateur des chantiers-écoles, M. Bernard Garnier, vice-recteur aux études et aux activités internationales à l'Université Laval, M. William Moss, archéologue principal à la Ville de Québec, M. Jean-Jacques Adjizian, du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, et M. Claude Dubé, directeur de la Faculté d'aménagement, d'architecture et des arts visuels de l'Université Laval, sans oublier Mme Allison Bain, responsable des chantiers-écoles et organisatrice de l'événement.

Projet de relance du musée de l'îlot des Palais
Ce fut l'occasion pour M. Dubé, également président du conseil d'administration de la Société du patrimoine urbain de Québec, d'annoncer qu'un projet de relance du musée de l'îlot des Palais était en voie d'être réalisé. L'ouverture du musée est d'ailleurs prévue pour 2014. Entre temps, le bâtiment, dont l'origine remonte à 1714, nécessitera de nombreux travaux de restauration et de réfection avant de pouvoir accueillir à nouveau le public.

Rappelons que le programme de recherches archéologiques est toujours en cours sur le site et que de nouvelles fouilles auront lieu en 2013 dans le cadre du chantier-école de l'Université Laval.

Haut de page
Vos commentaires seront appréciés.
Retour au sommaire