A- A A+
lundi 18 novembre 2019

logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Colloque Jean Nicollet et les explorateurs de l'Amérique du Nord, Samedi 2 novembre 2019 à l'Université Laval, Québec

Exposition Louis Hébert et Marie Rollet présentée à la Faculté de pharmacie de l'Université de Lille, jusqu'à l'automne 2019

memoires vives

Les Archives des jésuites au Canada

Logo des Archives des jésuites au Canada

 

par Jacques Monet, s.j.
Historien, Centre d'Archives des jésuites
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pourquoi un nouveau Centre d’Archives des jésuites à Montréal

Le 22 septembre 2009, les jésuites des deux «provinces» canadiennes ont officiellement inauguré au cœur de Montréal le Centre d’Archives des jésuites au Canada. C’était suite à une décision prise en 2006 par les supérieurs de la Compagnie de Jésus de centraliser en milieu urbain, en l’occurrence Montréal, toutes les archives touchant les activités des jésuites, dispersées jusque-là dans les maisons de la Compagnie depuis Saint-Jean en Terre-Neuve jusqu’à Vancouver en Colombie Britannique, et principalement aux centres d’Archives à Saint-Jérôme (Québec) pour la Province du Canada français et à Toronto pour celle des jésuites de langue anglaise. L’intention était de rendre toutes ces archives plus accessibles non seulement aux chercheurs, aux étudiants et aux spécialistes, mais aussi au grand public.

 

Vieux collège jésuites

Vieux Collège des jésuites fondé à Québec en 1635
Crédit Archives des jésuites au Canada

 

Les fonds et les collections

La réaction ne s’est pas fait attendre, depuis la fin-septembre, quelque 250 chercheurs se sont déjà manifestés. De plus, des dizaines d’autres personnes sont venues soit en visites guidées, soit pour voir des expositions, ou encore pour assister à des rencontres de groupe. Ils trouvent au nouveau Centre beaucoup d’autographes inédits provenant des premières années de la Nouvelle-France, sans parler des récits d’expéditions missionnaires au nouvel Ontario durant les années 1840. La carte manuscrite du Mississippi par son découvreur, le P. Jacques Marquette, et celle de la Grande Ile Manitouline du lac Huron par le missionnaire-peintre, le P. Nicolas Point, attirent toujours l’attention. C’est aussi le cas pour la collection d’œuvres d’art, dont le « portrait » de la jeune iroquoise, la Bienheureuse Kateri Tekakwitha, par le jésuite Claude Langlois. Les rayons dans la voûte des Archives comptent 1,5 kilomètre linéaire de documents, la bibliothèque spécialisée sur l’histoire des jésuites canadiens compte plus de 15,000 volumes, dont 1,500 très rares et anciens. Exceptionnelle à tous points de vue est la collection de documents en langues amérindiennes écrite par les jésuites français pendant trois siècles, entre 1620 et 1920.

 

Course en berge, « Souvenirs et mémoires illustrés, Mission Ste Croix, Grande Île Manitouline »
Crédit: Course en berge, « Souvenirs et mémoires illustrés,
Mission Ste Croix, Grande Île Manitouline »
AJC-GLC, BO-0043, Fonds P. Nicolas Point, s.j. 1799-1868

Les facilités de consultation et de travail

Tout cela est accessible au public qui peut s’installer dans la grande et accueillante salle de consultation, munie non seulement d’un éclairage ajusté et d’un réseau sans fil, mais aussi de huit stations de branchement encastrées dans le plancher, pour les postes informatiques.

 

Un peu d’histoire

Ce nouveau centre intéressera sans doute les Français, l’œuvre des jésuites au Canada étant strictement française pendant presque deux cents ans. Arrivés premièrement en 1611, puis, après un intervalle de 42 ans causé par la suppression de la Compagnie de Jésus par le Pape, revenus en 1842, ce n’est qu’à la fin des années 1870 que les jésuites nés au Canada sont devenus majoritaires.

 

Bienvenue à tous

« Il fait beau à Montréal durant l’été » déclare la directrice du Centre, madame Céline Widmer. « Le Centre est ouvert, même durant les mois de juillet et d’août. Venez voir. »

http://www.jesuites.org/archives/

champlain vague