A- A A+
lundi 18 octobre 2021

Commission de la mémoire franco-québécoise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Les soldats de Napoléon 1er décorés de la médaille de Saint-Hélène au Canada

Le parlementarisme féminin en France et au Québec: où en sommes-nous?

memoires vives

Jean-René de Benne à l’Étendart,
capitaine au régiment d’Artois.
Un exemple de notice inédite préparée par l’équipe
du Projet Montcalm

 

par Suzanne Galaise, Marcel Fournier et Rénald Lessard
SGCF - Projet Montcalm, août 2007

 

Benne Artois
Jean-René Benne de l’Étendart
Crédit photo : Parcs Canada – Forteresse de Louisbourg

Né à Les Hayons de l’union de Louis-François de l’Étendart et de Marguerite-Madeleine-Claude Mercastel, il est baptisé le 26 septembre 1722 à Esclavelles (Seine-Maritime) Ses parents se sont mariés à Doudeville (Seine-Maritime) le 6 mai 1710. Son père, né en 1665, décédé en 1746, est écuyer, seigneur de Quénouville et de Les Hayons, capitaine d’infanterie dans le régiment de Soissonais. Il est fait chevalier de Saint-Louis en 1757.

Jean-René de Benne à l’Étendart entre dans l’armée d’infanterie comme lieutenant en second dans le régiment d’Artois le 20 novembre 1740. Il est nommé enseigne le 15 septembre 1741, lieutenant de la Colonelle le 2 mars 1734 et capitaine le 15 avril 1745. Il obtient une compagnie le 21 octobre 1746. À Brest, le 12 avril 1755, il s’embarque pour l’île Royale sur le vaisseau le Défenseur et arrive à Louisbourg le 25 mai 1755. Capitaine des grenadiers en 1758, il est fait prisonnier des Anglais lors de la bataille de Louisbourg en juillet 1758 puis emprisonné à Plymouth en Angleterre. Le 17 décembre 1758, il est libéré et débarque à Calais. De nouveau prisonnier des Anglais en 1759, il revient à Morlaix le 11 mai 1760. En janvier 1762, il est de nouveau désigné capitaine des grenadiers au régiment d'Artois. Le 23 mars 1762, on le nomme major au même régiment.


Il avait épousé Marie de Banastre à Parfondeval (Seine-Maritime) le 3 mars 1743. Il décède en France après 1763.

Autre texte sur le Projet Montcalm

champlain vague