A- A A+
lundi 27 septembre 2021

Commission de la mémoire franco-québécoise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Les soldats de Napoléon 1er décorés de la médaille de Saint-Hélène au Canada

Le parlementarisme féminin en France et au Québec: où en sommes-nous?

memoires vives

Contributions du Service historique de la Défense au 300e anniversaire de la mort de Vauban


Au service de Louis XIV de 1653 à sa mort en 1707, Vauban, ingénieur et architecte militaires, reste dans la mémoire collective française comme l’une des figures marquantes de l’Ancien Régime.

Les sources de première main

 

Services historique de la défense
Crédit photo : Service historique de la Défense, Ministère de la Défense

L’œuvre du grand ingénieur est restée inscrite dans les paysages maritimes et montagneux, au bord des fleuves ou dans les plaines. Mais, surtout, les archives de cette œuvre existent toujours, conservées au Service historique de la Défense au château de Vincennes. On y trouve, dans des centaines de cartons, les mémoires, les plans, les coupes, les élévations, les instructions, les lettres de Vauban et des ingénieurs. Ces documents de travail sont complétés par des atlas précieux, documents de prestige présentés au roi, et par la correspondance générale des ministres de la Guerre, également conservée à Vincennes, qui réunit des milliers de lettres expédiées par Louvois et ses successeurs à Vauban et à ses ingénieurs.




Une publication de prestige : Vauban, l’intelligence du territoire

Conscient de la valeur inestimable de ces fonds, le ministère de la Défense a décidé de célébrer l’année Vauban par la réalisation d’un livre, Vauban, l’intelligence du territoire préparé par Martin BARROS, Nicole SALAT et Thierry SARMANT, préface de Jean NOUVEL. S’appuyant sur les sources d’archives, les auteurs ont voulu donner une image renouvelée du grand ingénieur en le sortant de l’image du génie solitaire traditionnellement véhiculée par la postérité et en le présentant au travail, avec ses chefs et ses collaborateurs, levant les plans, rédigeant instructions et mémoires. Cette démarche a permis de montrer en quoi Vauban est novateur, quel a été son apport dans la guerre de siège et ses innovations dans la fortification et aussi dans le domaine des idées politiques et économiques. Illustré de documents d’archives souvent inédits, ce livre témoigne de la richesse des sources iconographiques de l’œuvre de Vauban conservées à Vincennes.

 

Vauban, l’intelligence du territoire par Martin Barros, Nicole Salat et Thierry Sarmant, préface de Jean Nouvel. 175 pages, Nicolas Chaudun et Service historique de la Défense, octobre 2006.


Un deuxième projet de publication : Politique, guerre et fortification au grand siècle, lettres de Louvois à Louis XIV

Le livre mentionné précédemment va être complété par la publication d’un ouvrage plus savant, dirigé vers un public de chercheurs modernistes plutôt qu’au grand public, Politique, guerre et fortification au grand siècle, lettres de Louvois à Louis XIV, préparé sous les soins de Nicole SALAT et de Thierry SARMANT. Il s’agit de la publication intégrale des lettres et mémoires adressés au roi par Louvois entre 1679 et 1691. Cette édition critique donne un éclairage nouveau sur les méthodes de travail de l’équipe gouvernementale et complète le portrait du « roi de guerre » par celui d’un roi ingénieur et architecte.

 

Politique, guerre et fortification au grand siècle, lettres de Louvois à Louis XIV par Nicole Salat et Thierry Sarmant, Société de l’Histoire de France et Service historique de la Défense, 300 pages.


Nicole SALAT
Ministère de la Défense
Service historique de la Défense
Département de l’armée de Terre

N. B. Le lecteur est invité à consulter également le site Internet du Service historique de la Défense sur lequel il y a une présentation du livre Vauban, l’intelligence du territoire.

champlain vague