A- A A+
samedi 23 octobre 2021

Commission de la mémoire franco-québécoise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Les soldats de Napoléon 1er décorés de la médaille de Saint-Hélène au Canada

Le parlementarisme féminin en France et au Québec: où en sommes-nous?

memoires vives

Notre français aussi à une histoire

 

par Claude Poirier
Directeur du Trésor de la langue française à
l'Université Laval


Jusqu’à récemment, les manuels d’histoire du français ne s’intéressaient qu’à la variété parisienne. Les travaux d’une nouvelle génération de chercheurs, depuis les années 1980, ont attiré l’attention sur la diversité du français dans le monde et ont forcé l’ajout de chapitres sur les autres variétés de la francophonie. Au vu des nouvelles données que ces travaux apportent, il faudrait écrire l’histoire du français dans son usage réel, en prenant en compte toutes ses manifestations historiques et géographiques. Cette approche permettrait de mieux comprendre le processus d’échanges et de tensions entre les usages populaires et les usages savants qui ont façonné cette langue.

Dans cette perspective, les français d’Amérique du Nord prennent une importance considérable. Leur étude fournit des données précieuses sur la façon dont la langue était parlée concrètement dans les provinces de France aux 17e et 18e siècles et sur l’interaction entre Paris et les régions. Encore de nos jours, ces français sont des laboratoires vivants : nos façons de parler témoignent du passé de la langue en France et d’une expérience humaine originale sur un continent nouveau.

 

Le numéro de décembre de la Revue Cap-aux-Diamants met l’accent sur le français québécois, qui est la variété américaine la mieux documentée et la plus étudiée. Les articles ont été écrits par des membres et des collaborateurs de l’équipe du Trésor de la langue française au Québec. On n’a jusqu’ici évoqué l’histoire du français québécois que de façon indirecte, à travers des évènements qui ont marqué le destin du Québec. Pour les auteurs de ce numéro, ce sont les faits linguistiques qui occupent la première place. Leur étude peut conduire à une interprétation nouvelle des évènements eux-mêmes.

Ces textes, qui s’éclairent les uns les autres, ne sont encore que des fragments d’une histoire qu’il est urgent d’écrire en entier. En offrant ces quelques articles au public, l’équipe du TLFQ l’invite à l’appuyer pour que paraisse enfin l’édition complète du Dictionnaire du français québécois (voir l’annonce dans la revue). Reconnaître que le français des Québécois a une histoire, c’est du même coup prendre acte qu’une culture francophone distincte s’est construite ici depuis l’exploration des rives du Saint-Laurent par les navigateurs du 16e siècle et la fondation de Québec en 1608.

Le numéro de décembre est actuellement en kiosque.
Pour plus d’information : http://www.capauxdiamants.org

Contactez-nous

champlain vague