A- A A+
lundi 18 octobre 2021

Commission de la mémoire franco-québécoise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Les soldats de Napoléon 1er décorés de la médaille de Saint-Hélène au Canada

Le parlementarisme féminin en France et au Québec: où en sommes-nous?

memoires vives

Fides fête en 2012 son 75e anniversaire

Par Gilles Durand

 

 Fides fête son 75e anniversaire

 

Un peu d’histoire
Fides, l’une des plus anciennes maisons d’édition québécoise, est fondée en 1937 par le père Paul-Aimé Martin de la Congrégation des pères de Sainte-Croix, des acteurs incontournables de la vie culturelle québécoise depuis 1847. Elle a pour préoccupation l’édition d’ouvrages à caractère religieux, sans pour autant négliger la littérature, l’histoire, les ouvrages de référence et ceux destinés à la jeunesse. La maison s’adresse tant au grand public qu’à une clientèle plus spécialisée. Elle prend aussi en main l’impression de sa production de même qu’elle en assure la diffusion en opérant un réseau de librairies à travers le pays. À la suite des difficultés que connaissent les éditeurs à compter du milieu des années 1970 et des intérêts changeants du lectorat, la maison doit revoir ses champs d’activités et son programme éditorial. En 2011, l’entreprise est vendue par la Congrégation de Sainte-Croix aux Éditions Saint-Martin, dont les actionnaires sont la Fédération québécoise des coopératives scolaires (Coopsco) et Stéphane Lavoie, l’actuel directeur général de l’entreprise connue maintenant sous le nom de Groupe Fides inc.

Pour mieux connaître l’histoire de la relation franco-québécoise

Retracer l’histoire de Fides, c’est retracer une partie de la relation franco-québécoise. Fides compte dans son catalogue plusieurs publications qui retracent l’aventure commune vécue par les Québécois et les Français, par exemple les ouvrages publiés dans la prestigieuse collection historique « Fleur de lys ». L’historien Marcel Trudel avoue même que Fides joue à ses débuts le rôle de presse universitaire.

L’ancêtre de la Librairie du Québec à Paris

Pendant 19 ans, de 1949 à 1968, Fides Montréal s’implante en France et installe une librairie à Paris, en quelque sorte l’ancêtre de l’actuelle Librairie du Québec à Paris. Durant la Second Guerre mondiale, Fides Montréal avait publié des auteurs français, mais au retour de la paix les contrats prennent fin, les éditeurs français reprenant leurs auteurs. L’idée de départ est alors de publier en France la production d’auteurs canadiens et français vendue sur place, et de faire de sa librairie un véritable centre d’information et de documentation sur le livre canadien où des lancements d’ouvrage auraient lieu et où seraient organisées des conférences à l’intention des Canadiens de passage et des Français intéressés au Québec. Fides Montréal crée alors Fides SARL (Société à responsabilité limitée). Après 1955, Fides se concentre surtout sur la distribution afin d’accroître la vente des livres qu’elle publie à Montréal. Au total, Fides SARL publie une vingtaine de titres destinés au public français dont des œuvres de Félix Leclerc. L’aventure de Fides à Paris prend fin en 1968. La maison joue pendant un certain temps un rôle semblable à celui de l’actuelle Librairie du Québec à Paris – mise sur pied en 1995 et, depuis 2000, propriété des Éditions Hurtubise HMH.

Pour en savoir davantage

Voir le Site Internet de Fides Actualités

champlain vague