A- A A+
samedi 16 octobre 2021

Commission de la mémoire franco-québécoise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Les soldats de Napoléon 1er décorés de la médaille de Saint-Hélène au Canada

Le parlementarisme féminin en France et au Québec: où en sommes-nous?

memoires vives

Dévoilement, à la commune de Vigny, d'une plaque perpétuant
le souvenir de Claude Lefebvre dit Boulanger parti pour le
Québec au 17e siècle

 

André Boulanger devant la plaque dévoilée.
André Boulanger devant la plaque dévoilée
Crédit photo : Jean-Pierre Tartare

Le 13 octobre 2012 est dévoilée, à la commune de Vigny, sur le mur de la supérette « Le Cabois Vignois », une plaque commémorative perpétuant le souvenir de Claude Lefebvre parti pour le Québec au 17e siècle. Ce pionnier, qui laisse une descendance nombreuse en Amérique, est né à Vigny vers 1649. À 15 ans, il s'engage pour aller travailler à Québec, plus précisément à l'île d'Orléans. C'est là que son nom de famille se transforme en Lefebvre dit Boulanger. Le 28 octobre 1669, il se marie avec un fille du roi récemment arrivée, Marie Arcular. Hospitalisé à plusieurs reprises à l'Hôtel-Dieu de Québec, il décède le 12 février 1690 à l'âge de 42 ans.

De g. à d. Pierre Boulanger, Annick de Traversay, Jean-Pierre Tartare, Marc Martin, Louis Hamann et Corinne Tartare
De g. à d. Pierre Boulanger, Annick de Traversay, Jean-Pierre Tartare, Marc Martin, Louis Hamann et Corinne Tartare
Crédit photo : Jean-Pierre Tartare

La cérémonie perpétuant le souvenir de Claude Lefebvre, à laquelle est associée étroitement l'Association des Boulanger d'Amérique, se déroule en présence de plusieurs personnalités, dont Annick de Traversay, maire de Vigny, André Boulanger, président de l'Association des Boulanger d'Amérique, Louis Hamann, représentant le délégué général du Québec à Paris, Pierre Boulanger, délégué général du Québec à Londres, Marc Martin et Jean-Pierre Tartare, respectivement président de l'Association France-Québec et d'une de ses régionales, Val-d'Oise–Québec. La tenue de l'activité est redevable à Val-d'Oise–Québec qui en a pris l'initiative, et à laquelle les membres de la Régionale ont apporté un soutien de tous les instants.

À l'occasion de la cérémonie, Jean-Pierre Tartare, président de la Régionale Val-d'Oise–Québec, souligne en ces termes l'ancienneté et la fécondité de la relation France-Québec, dont voici quelques passages : « Un lieu de mémoire franco-québécois vient donc d'être créé!

Au nom de l'Association France-Québec et de sa Régionale Val-d'Oise–Québec, membre du réseau France-Québec & Québec-France, fort de plus de 80 Régionales sur les deux continents, regroupant plus de 8 000 bénévoles en France et dans le « pays d'en face », 8000 passionnés qui donnent et s'impliquent à travers de multiples actions, pour maintenir le feu de la relation charnelle qui existe entre nos deux peuples, je souhaite la bienvenue aux Boulanger d'Amérique. Nous sommes sur la terre de leurs ancêtres, au plus près du lieu qui vit naître vers 1649 Claude Lefebvre dit Boulanger, cet adolescent âgé de 15 ans qui partit de ce village de Vigny en 1663, pour traverser l'océan et ses mille dangers, avant d'atteindre cet immense territoire, aux limites encore indéfinies, que l'on appelait alors la Nouvelle-France…

C'est donc ce tout jeune homme, Claude, fils de Marie Verneuil et de Louis Lefebvre, qui nous réunit tous ici, aujourd'hui.

Aurait-il pu imaginer que (à un an près) 350 ans plus tard, nous serions tous ici rassemblés pour honorer sa mémoire, parler de lui, prononcer autant de fois son prénom et son nom, comme celui d'un intime, d'un gamin de 15 ans?

Aurait-il pu imaginer que les siècles déroulant le temps, sa descendance compterait aujourd'hui plus de 10 000 femmes et hommes en terre d'Amérique?

C'est à l'initiative de Val-d'Oise–Québec et en partenariat avec la ville de Vigny, que ce nouveau « LIEU de MEMOIRE franco-québécois » est aujourd'hui créé sur notre territoire national.

Déjà trois années que Val-d'Oise–Québec est entrée en relation avec la famille Boulanger, et travaille à ce projet…

Vigny va donc devenir un lieu de pèlerinage sur les chemins de mémoire France-Québec, devenant l'une des étapes touristiques que veut promouvoir la « Commission franco-québécoise sur les lieux de mémoire communs » à travers la publication de 12 livres intitulés « Ces villes et villages de France, …berceau de l'Amérique française », dont le n° 7 est consacré à la région Île-de-France et dont le Val-d'Oise est toujours en attente des subventions nécessaires à sa mise sous presse, une première subvention du Conseil Régional Île-de-France ayant été obtenue.

Ces 12 livres répertorient les dizaines de milliers de pionniers partis de nos villes et villages, dont Claude Lefebvre parti de Vigny, mais aussi d'autres pionniers partis de 20 autres villes ou villages de notre Département du Val-d'Oise, je citerais :

  • Partis de Pontoise vers 1640, Jacques Charier et Marguerite Lecompte
  • Partis de Magny en Vexin vers 1649, Thomas Guedon et Isabelle Morin
  • Partis de Beaumont-sur-Oise vers 1660, Denis Fournier dit Préfontaine et Catherine Desabeux (Denis Fournier, l'un des fondateurs de la ville de Longueuil, sur la rive sud de Montréal, qui compte aujourd'hui 240 000 habitants).


Et bien d'autres... »

champlain vague