A- A A+
mardi 29 septembre 2020

logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Faites-nous part de vos propositions de commémoration et de lieux de mémoire

Exposition Louis Hébert et Marie Rollet présentée à la Faculté de pharmacie de l'Université de Lille, jusqu'à l'automne 2019

memoires vives

La guerre des Canadiens 1757-1763, Québec, Septentrion, 2013,
par Jacques Mathieu et Sophie Imbeault

 

La guerre des Canadiens 1757-1763
La guerre des Canadiens 1757-1763

Bref résumé de la publication par Jacques Mathieu

Motivation de départ :
L'agacement provoqué par les perceptions :

  • guerre entre les Français et les Anglais
  • alors qu'en fait 40% des morts sont des Canadiens


Constat général :
L'effrayant avec les guerres c'est qu'elles deviennent des statistiques ou des symboles qui font oublier les drames individuels, l'horreur concrète et quotidienne vécue par les personnes. Dans le cas présent, jusqu'à maintenant, les perceptions font surtout valoir :

  • la bataille des Plaines
  • la mort des deux généraux
  • l'abandon de la France

 

Or, il n'y a rien de cela dans ce livre

Objectifs

  • Rejoindre et identifier les personnes de la société civile (hommes, femmes et enfants) touchées par la mort, la mobilité, la dévastation;
  • Mettre un nom sur ces victimes et sur leur situation familiale;
  • Dégager les éléments de contexte qui ont sans doute engendré des émotions très grandes;


Constats

  • Des lendemains dévastateurs (Côte-du-Sud : de 30 décès par mois à l'hiver 1759 à 72 à l'hiver 1760); Exemple Haïti
  • Le deuxième drame acadien : en décembre 1757 et janvier 1758, sur les 2000 Acadiens qui ont réussi à éviter la déportation et se sont réfugiés à Québec, 500 meurent d'une épidémie de petite vérole;
  • Des résistances locales et des curés récalcitrants;
  • Les pertes financières dues au retard et à la diminution des remboursements de la monnaie de carte;
  • Nobles, officiers et administrateurs : choisir une patrie et dénicher de nouvelles voies d'avenir;
  • Destin des petites gens : veuves, prisonniers, expatriés;
  • Au total 15 000 personnes sur environ 65 000 ont été touchées par la mort, la mobilité ou la dévastation : 1 personne sur 4;
  • Des cas particuliers : M…, G…, D…


Conclusion
Les Canadiens se sont battus pour leurs biens, leurs familles et leurs valeurs. Il n'y a pas de honte à avoir été battu par une armée 4 fois plus nombreuse.

Un défi
Ce livre n'a pas la prétention de tout révéler.

Les familles de vos ancêtres l'ont vécue comment cette guerre ?

champlain vague