A- A A+
lundi 18 octobre 2021

Commission de la mémoire franco-québécoise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Les soldats de Napoléon 1er décorés de la médaille de Saint-Hélène au Canada

Le parlementarisme féminin en France et au Québec: où en sommes-nous?

memoires vives

Les modèles coloniaux français et anglais en Amérique du Nord

 

par Denys Delâge
Professeur associé
Département de Sociologie
Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones (CIERA)
Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT)
Université Laval


L’on reconnaît habituellement que la colonisation française en Amérique du Nord s’est distinguée de la colonisation anglaise par une proximité plus grande des Français et des Amérindiens, par un métissage nettement plus répandu et plus intense, tant sur le plan des intermariages que sur celui des transferts culturels. L’on a souligné également

Modèles coloniaux amérique
Champlain qui échange avec les Indiens,
Coll. Imperial Oil, Acq. no 1972-26-1457
Crédit : Bibliothèque et Archives Canada

que les Français ont conclu des traités d’alliances avec les Amérindiens, mais, contrairement aux Anglais, jamais de traités de cession de territoire. Il est vrai que les modèles coloniaux français et anglais ont différé, mais nous ne prétendons pas ici chercher à démontrer la supériorité de l’un sur l’autre. En effet, s’il est vrai que le métissage caractérise davantage le modèle français et que l’apartheid apparaît davantage associé au modèle anglais, puis britannique, l’on pourrait débattre longtemps du type de sociétés qui en ont résulté, de la survie ou non des cultures, du succès ou de l’échec de sortie ultérieure du rapport colonial ou de la décolonisation. Nous ne nous prononcerons pas sur ces questions. Nous chercherons plutôt à comprendre en quoi et pourquoi les modèles coloniaux français et anglais ont divergé. La question du «génie colonial »supérieur ou inférieur d’une puissance coloniale par rapport à l’autre ne nous concerne pas. Les explications par le raccourci d’une «supposée nature ethnique » ne sont pas non plus pertinentes, elles pourraient même s’avérer nettement racistes. Nous allons plutôt tenter d’expliquer les différences entre modèles coloniaux par la manière différente dont les métropoles sont entrées dans la modernité, par la religion, par les manières de peupler l’Amérique, par les caractéristiques ou par l’histoire des sociétés amérindiennes avec lesquelles les Européens sont entrés en contact, par le contexte global de l’interaction qu’il soit économique, militaire, etc.

 

Table des matières

Introduction

Du côté de l’Europe

Du côté de l’Amérique

La démographie

L’économie

Le climat, la géographie, la guerre

La religion

Le politique

Hurons et Iroquois

Monarchie absolue ou constitutionnelle : Direct Rule/Indirect Rule

L’héritage anticolonialiste des Néerlandais

La transition tradition/modernité

La propriété foncière

Modèle monarchique, modèle républicain

Conclusion


Lisez le texte intégral présenté en format PDF

champlain vague