A- A A+
lundi 18 octobre 2021

Commission de la mémoire franco-québécoise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Les soldats de Napoléon 1er décorés de la médaille de Saint-Hélène au Canada

Le parlementarisme féminin en France et au Québec: où en sommes-nous?

memoires vives

Exposition « Les éditeurs québécois et l'effort de guerre, 1940-1948 » :
le rôle de suppléance joué par les éditeurs québécois auprès des auteurs français

 

par Gilles Durand

 

 

Les éditeurs québécois et l'effort de guerre
Crédit : Bibliothèque et Archives
nationales du Québec

L’exposition


Du 22 septembre 2009 au 28 mars 2010, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) présente une exposition d’envergure sur le rôle des éditeurs québécois lors de la Deuxième Guerre et au cours des années qui ont suivi immédiatement. Plus de 200 artéfacts sont en montre à la Grande Bibliothèque, publications, photos, documents d’archives et témoignages sonores tirés en grande partie des collections de BAnQ. L’exposition témoigne de la place de premier plan et peu connue occupée par les maisons d’édition québécoises dans la diffusion du livre québécois et français au cours des années 1940-1948. Ce faisant, elle aide à retracer la genèse de la Révolution tranquille et permet de mieux connaître les maillons de la chaîne qui relie le Québec à la France.


Le monde de l’édition au cours de la Deuxième Guerre mondiale


La Deuxième Guerre mondiale amène l’occupation de la France par l’Allemagne nazie. Les éditeurs français voient leur capacité de production limitée et sont empêchés d’exporter. La lutte contre le fascisme en Europe s’accompagne d’un relâchement de la censure au Québec – jusque vers 1948; le Québec s’ouvre à la nouveauté. Les éditeurs québécois prennent la relève des éditeurs français. De nouvelles maisons d’édition sont fondées, de nouvelles collections voient le jour. Les éditeurs québécois font paraître les grandes œuvres produites dans l’Hexagone. Au Québec, ils stimulent et sollicitent les jeunes auteurs. Par là, ils ouvrent leurs compatriotes aux nouveaux courants de pensée et aux nouvelles littératures québécoise et française.


Le catalogue de l’exposition et son commissaire


L’exposition est accompagnée d’un catalogue, Les éditeurs québécois et l’effort de guerre, 1940-1948 – en vente entre autres à la Boutique de la Grande Bibliothèque –, préparé par celui qui en est le commissaire, Jacques Michon. Professeur à l’Université de Sherbrooke et spécialiste de l’histoire du livre et de l’édition littéraire, Jacques Michon a à son crédit plusieurs ouvrages, dont les deux tomes de l’Histoire de l’édition littéraire au Québec au XXe siècle (Montréal, Fides, 1999- ) dans la préparation desquels il a joué le rôle de directeur.


Des activités publiques en marge de l’exposition


BAnQ offre des visites commentées et des conférences sur le sujet pendant la période où l’exposition est en montre. Voir aussi un article de Daniel Lemay paru dans La Presse du 18 septembre 2009

champlain vague