A- A A+
lundi 18 octobre 2021

Commission de la mémoire franco-québécoise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Les soldats de Napoléon 1er décorés de la médaille de Saint-Hélène au Canada

Le parlementarisme féminin en France et au Québec: où en sommes-nous?

memoires vives

Les premières Filles du Roy ont 350 ans

 

Par Danielle Pinsonneault
Vice-présidente de la SHFR

 

Vue représentant l’arrivée de femmes destinées à marier les cultivateurs canadiens-français, à Québec, en 1667. Talon et Laval attendent l’arrivée de ces femmes.
Vue représentant l’arrivée de femmes destinées à marier les cultivateurs canadiens-français, à Québec, en 1667. Talon et Laval attendent l’arrivée de ces femmes.
Source : Bibliothèque et Archives Canada

L’année 2013 sera une année exceptionnelle pour les amatrices et amateurs d’histoire. Elle marquera entre autres le 350e anniversaire de l’arrivée du premier contingent  de Filles du Roy parti de La Rochelle en 1663.

La Société d’histoire des Filles du Roy (SHFR) s'est associée avec La Commission franco-québécoise  sur les lieux de mémoire communs pour organiser ce grand projet de commémoration et en assumer le volet québécois. Les festivités se dérouleront d'abord en France (juin2013) lors d'un voyage mémoriel  sur les traces  de ces ancêtres méconnues,  puis au Québec, avec l'arrivée des 36 Filles du Roy sur un navire français La Recouvrance  le 7 août 2013, à la faveur de l'ouverture des Fêtes de la  Nouvelle-France. L'an prochain, les Fêtes de la Nouvelle-France auront pour thème Le rôle des femmes en Nouvelle-France. Par la suite, les villes et villages où se sont installées ces femmes le long du St-Laurent, seul chemin de l'époque, leur rendront hommage pour avoir eu le courage et la ténacité nécessaires pour oser la traversée de la grande mer et  s'engager à fonder une famille  dans un pays inconnu. Elles ont tenu parole et ont donné le coup d'envoi  au peuplement de la colonie qui en avait bien besoin! De 1663 à 1673, près de 800 femmes vinrent se marier et fonder une famille  en Nouvelle-France. En dix ans, la population va tripler!

Au cœur de ces commémorations, 36 femmes québecoises. Elles  incarneront les Filles du Roy de 1663 en France et au Québec.  Depuis déjà un bon moment, nos personnificatrices s'informent et se forment pour bien connaître  le contexte et la  vie des gens ordinaires du milieu du XVIIe siècle, en France et en Nouvelle-France, elles peaufinent leur personnage pour lui donner âme et personnalité et  apprennent aussi à confectionner leur costume d'époque avec  les conseils  et l'encouragement d'une femme passionnée par les costumes historiques.

Elles mettent beaucoup de temps et de cœur à  ce projet qui les enthousiasme et savent qu'elles devront, en plus, assumer le coût du voyage et du séjour  en France. Pour cette raison, la Société d'histoire des Filles du Roy organise un souper-bénéfice à leur intention, le 28 juillet prochain au Cavour, à la Place royale. Il s'agit d'un souper  à la manière du XVIIe siècle, à la chandelle, dans les voûtes du Cavour, en présence des Filles du Roy. Le coût est de $100,00.

Vous pouvez grandement aider nos 36 personnificatrices en commandant vos billets à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..  Vous appuierez ainsi concrètement leur engagement envers cette noble cause qu'Anne Hébert, dans son roman Le premier jardin, évoquait en ces termes : «Il faudrait les nommer toutes, à haute voix, par leur nom, face au fleuve, d'où elles sont sorties au 17e siècle, pour nous mettre au monde et tout le pays avec nous… »

champlain vague