A- A A+
lundi 27 septembre 2021

Commission de la mémoire franco-québécoise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Les soldats de Napoléon 1er décorés de la médaille de Saint-Hélène au Canada

Le parlementarisme féminin en France et au Québec: où en sommes-nous?

memoires vives

Le Séminaire de Villers-Cotterêts sur les cartes
de lieux de mémoire franco-québécois

 

séminaire 2
Crédits photos : Bernadette Foisset et Madeleine Côté

Les 27 et 28 avril 2007 avait lieu la quatrième rencontre sur le projet de cartes des lieux de mémoire franco-québécois situés sur le territoire national français. Le projet est en marche depuis six ans, ayant débuté en 2002. Cette rencontre a été précédée de trois autres tenues respectivement en 2002, 2004 et 2006. Elles ont servi différents objectifs : donner le coup d’envoi, établir des bilans, préciser la notion de lieu de mémoire (Trois-Rivières, 2004) ou bien encore présenter le contexte de lieux identifiés comme porteurs de la mémoire franco-québécoise (Trappes, 2006).

La rencontre d’avril dernier était destinée à faire le point sur l’ensemble du travail accompli par les personnes qui se sont généreusement engagées dans le projet, à harmoniser la présentation des données recueillies et à donner la parole à des conférenciers sur des sujets d’intérêt pour les Français et les Québécois, soit l’Ordonnance de Villers-Cotterêts (par Hubert Charron) et un compagnon de Champlain des premières heures, Leyvin Lefranc (par Eric Thierry). La réunion était de toute première importance. Voilà pourquoi, afin de faciliter les échanges, les participants – en fait tout membre d’une régionale de France-Québec désireux de se porter volontaire pour identifier des maillons de cette chaîne qui relie la France au Québec et à l’Amérique française – ont été limités au nord de la France. Une autre rencontre était prévue pour le sud de la France, à Bergerac, du 17 au 19 mai.

Une quarantaine de membres des régionales de France-Nord étaient présents.Chacun a présenté le bilan de ses travaux en faisant partager son intérêt et sa passion pour les liens étroits que la France entretient avec le Québec. Les deux coordonnateurs nationaux, Gilbert Pilleul, secrétaire général de la Commission franco-québécoise sur les lieux de mémoire communs (CFQLMC), section France, et Janine Giraud-Héraud, chargée de mission pour l’Association France-Québec, ont répondu aux questions donnant ainsi une orientation pour finaliser les travaux .

L’organisation matérielle de la rencontre avait été confiée à deux membres de France-Québec bien impliqués dans l’Association, Gérard Prétrot, président de la régionale Aisne-Québec et Janine Prétrot. Comme lieu de discussion et d’échange, ils ont choisi une ville indissociable de l’histoire de la France et de l’Amérique française de même qu’un bâtiment riche en histoire, soit Villers-Cotterêts et le château de François 1er. C’est là que le souverain français se rendait pour s’adonner à un de ses loisirs, la chasse, et à l’occasion pour prendre des décisions importantes, comme la signature de l’Ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539 établissant l’état civil et imposant le français comme langue de l’administration.

Des visites du château de Francois 1er et du Musée Alexandre Dumas étaient au programme, sans compter la présence constante des élus et des dirigeants municipaux qui ont offert un vin d’honneur. Deux représentants de la Commission, Madeleine Côté, édimestre et Gilles Durand, rédacteur en chef du bulletin «Mémoires vives» étaient présents. Leur participation aux discussions et aux échanges leur ont permis de ramener dans leurs bagages plusieurs sujets communs à approfondir de ce côté-ci de l’Atlantique, à un moment fort de notre histoire partagée, la célébration prochaine du 400e anniversaire de la fondation de Québec par Champlain. Des remerciements sincères aux participants français pour leur accueil et la facilité avec laquelle des relations d’amitié ont pu être établies avec eux. La rencontre fut un succès.

Les travaux de recherche concernant les cartes de lieux de mémoire doivent se terminer en décembre 2007. Le lancement des 12 cartes avec livrets d’accompagnement est prévu pour octobre 2008, à l’occasion des grandes fêtes de la commémoration de la fondation de Québec par Champlain.

Pour en savoir plus

Voir autre texte : Cartes des lieux de mémoire communs, des guides patrimoniaux pour les Français et les Québécois

Association France-Québec


Villers-Cotterêts ville d’art et de patrimoine


Musée Alexandre Dumas

Gilles Durand

champlain vague