A- A A+
jeudi 1 octobre 2020

logo cfqlmc

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Faites-nous part de vos propositions de commémoration et de lieux de mémoire

Exposition Louis Hébert et Marie Rollet présentée à la Faculté de pharmacie de l'Université de Lille, jusqu'à l'automne 2019

memoires vives

La ministre de la Capitale-Nationale annonce un investissement de 20 M$
pour la renaissance des Nouvelles-Casernes

La Commission franco-québécoise sur les lieux de mémoire communs se réjouit du projet de rénover les Nouvelles-Casernes, annoncé par la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Madame Agnès Maltais.

Les Nouvelles-Casernes, une histoire de plus de deux siècles et demi
« Les Nouvelles-Casernes ont été construites entre 1749 et 1752 afin de loger les troupes françaises envoyées en renfort à Québec pour protéger la ville d'une éventuelle invasion britannique. Après la prise de Québec, elles sont habitées par les militaires pendant plus de 100 ans. Les Augustines de l'Hôtel-Dieu de Québec ont fait l'acquisition des Nouvelles-Casernes en 1965, lesquelles, ensuite, deviennent la propriété du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Québec. Inoccupées depuis près de 50 ans, elles nécessitent aujourd'hui des interventions majeures. »

Un projet porteur pour la ministre responsable de la Capitale-Nationale
La ministre responsable de la Capitale-Nationale manifeste beaucoup d'enthousiasme pour ce projet, le plus important depuis la décision de reconstruire la place Royale dans les années 1960, confié à la Commission de la capitale nationale du Québec. « Cet investissement important, affirme-t-elle, constitue la première étape d'un projet plus vaste ayant pour but de mettre en valeur les Nouvelles-Casernes, de leur donner une nouvelle vocation et surtout, de permettre à la population d'avoir enfin accès à ce joyau de notre patrimoine ».

Le Régiment de La Sarre manifeste beaucoup d'intérêt pour le projet
Le Régiment de La Sarre, un groupe de reconstitution historique, y voit un projet de la plus haute importance pour faire revivre la mémoire de Montcalm et de ses troupes venues défendre la Nouvelle-France contre l'invasion britannique. « Souhaitons qu'il y aura place pour la mise en valeur des bâtiments selon leur vocation première, soit le casernement des troupes de Montcalm. Les Nouvelles-Casernes constituent un témoignage fort du fait français en Amérique » d'ajouter M. Claude Jean, responsable des communications et caporal dans la compagnie du 2e bataillon du Régiment.

Sources :

champlain vague